SUOMEKSI | SVENSKA | ENGLISH | FRANÇAIS | DEUTSCH | ESPAÑOL | ITALIANO

JUHANI AHVENJÄRVI

CLAES ANDERSSON

AGNETA ENCKELL

MARTIN ENCKELL

TUA FORSSTRÖM

PENTTI HOLAPPA

JOUNI INKALA

RIINA KATAJAVUORI

JYRKI KIISKINEN

LAURI OTONKOSKI

PENTTI SAARITSA

HELENA SINERVO

EIRA STENBERG

ANNI SUMARI

ILPO TIIHONEN

HELENA SINERVO (s. 1961) published her first collection of poems, Lukemattomiin (Untold), in 1994. Since that she has published six more. Sinervo has translated poems by Elizabeth Bishop and Yves Bonnefoy and written the lyrics for Liisa Lux’ debut song album (2002).
MEMORY BEARS THE CHILD
 

L’enfant est une maison où les parents demeurent.
Comme ils sont clairs ces objets menus,
et pitoyables ces jouets, petits habits
jetés pèle mêle sur le plancher, un dossier de chaise,
ce coin de table,
et ce caillou posé sur l’appui de la fenêtre, pour qu’il pousse,
avec au cœur du caillou le gel de sept hivers,
le grand-père l’a porté dans sa poche
tel le poids de sept générations, caillou lisse, léger.

Au cœur d’elle-même la maison bâtit une autre maison,
toute en couloirs, cabinets secrets, chambres, caves verrouillées,
des enfilades d’alcôves minuscules, secrètes, 
brigades dérobées gardant de petits contrevents. 

La maison au cœur de la maison bâtit en elle-même un labyrinthe que garde le Minotaure
auquel l’enfant se livre en pâture, ses doigts, ses yeux,
son nez, ses orteils, ses oreilles, ses talons,
son petit nombril, toutes ses douloureuses blessures 
de croissance
viennent repaître le Minotaure, toutes douleurs de l’agonie.
N’entrez jamais dans ces lieux comme chez vous,
sans frapper à l'huis.


La sacoche du ciel

Le campagnol

La montre

Chez les pingouins tout est diff...

L’enfant est une maison où les...

Prends le pieu comme tu peux

La fillette se porte si bien,...

Lorsque dans un éblouissement...

Le caillou flotte et l'autre

Au nom de la neige

Les chaises

L'aigulle

La jouissance de Tiresias

Trois Chants D'amour

Bois a Demi

Versets de la nostalgique

Orientation

Mesures

La boule de verre


 
Lukemattomiin, 1994. 
Traduits du finnois par Gabriel Rebourcet.