SUOMEKSI | SVENSKA | ENGLISH | FRANÇAIS | DEUTSCH | ESPAÑOL | ITALIANO

JUHANI AHVENJÄRVI

CLAES ANDERSSON

AGNETA ENCKELL

MARTIN ENCKELL

TUA FORSSTRÖM

PENTTI HOLAPPA

JOUNI INKALA

RIINA KATAJAVUORI

JYRKI KIISKINEN

LAURI OTONKOSKI

PENTTI SAARITSA

HELENA SINERVO

EIRA STENBERG

ANNI SUMARI

ILPO TIIHONEN

TUA FORSSTRÖM
 

Il y a une porte adossée à 
l'obscurité, on s'y accoutume.
On s'habitue à tout: maison
et coûteuse horlogerie. On peut
s'asseoir dans l'escalier et songer à ce
train qui part des grandes
gares de l'Europe. Deux gants
oubliés sur un banc. Un parfum de phlox. Un
froissement au delà du cercle de lumière: sans doute
un animal qui passe. Avec amour je me souviens
du fatras de ces petits villages aux
noms optimistes le long de la route dans les
soirs mauves de la prairie. Un soleil dur
dans un chambre de motel. Les consignes
de sécurité sur le mur: « Si vous êtes sourd, et
si vous voyagez en compagnie d'un aveugle... »
Je suis restée trop longtemps dans la forêt. Je
téléphone
souvent à la police, ça ne sert à rien d'appeler la police,
les choses sont ce elles sont.


La neige tourbillonne par dessus...

Ne sois jamais l'ami d'un corbeau

L'été est passé si vite

J'ai connu un homme

J'ai connu un autre homme encore

L'ambre jaune

La Sicile est très belle au prin...

Il y a une porte

On harnache les chevaux

Tes yeux sur les photos


 
Parkerna, 1992 (Parcs) 
Traduit par G. Rebourcet