SUOMEKSI | SVENSKA | ENGLISH | FRANÇAIS | DEUTSCH | ESPAÑOL | ITALIANO

JUHANI AHVENJÄRVI

CLAES ANDERSSON

AGNETA ENCKELL

MARTIN ENCKELL

TUA FORSSTRÖM

PENTTI HOLAPPA

JOUNI INKALA

RIINA KATAJAVUORI

JYRKI KIISKINEN

LAURI OTONKOSKI

PENTTI SAARITSA

HELENA SINERVO

EIRA STENBERG

ANNI SUMARI

ILPO TIIHONEN

PENTTI SAARITSA (b. 1941) first collection of poems, Pakenevat merkit (Fleeing symbols) was published in 1965. Since that he has published about twenty more. Saaritsa has also made numerous translations, especially of Latin American poetry.
SOCIAL CRITIC GIVEN TO MELANCHOLY
Matinee 

Dans cette rue je n’ai jamais été,
cette rue n’a donc jamais existé.
Il n’y avait pas de brume, il n’y avait pas de matin,
il n’y avait pas de voiture, pas d’odeur de pain,
il n’y avait absolument rien.
Je ne suis pas sorti dans cette rue bizarre
et rien ne semblait tiré d’une mauvaise histoire,
il n’y avait pas de souvenirs inutiles,
pas de parc, pas de brume, pas de grésil.

Le coeur d’un homme avait été déposé
juste devant la porte de cette maison-là.
Cette maison qui n’existait pas,
et dont je ne suis donc pas sorti.
Nulle femme n’est restée assise


tête basse dans un appartement trop petit
et nulle parole n’a été omise.

Rien ne s’était passé,


et n’avait rien provoqué.


Matinee

Nulle chanson n’a résonné

Nul ne t’avait prévenue que cett...

LA BLESSURE


 
Kokoelman nimi ei tiedossa 
Poèmes traduits par Gabriel Rebourcet.