SUOMEKSI | SVENSKA | ENGLISH | FRANÇAIS | DEUTSCH | ESPAÑOL | ITALIANO

JUHANI AHVENJÄRVI

CLAES ANDERSSON

AGNETA ENCKELL

MARTIN ENCKELL

TUA FORSSTRÖM

PENTTI HOLAPPA

JOUNI INKALA

RIINA KATAJAVUORI

JYRKI KIISKINEN

LAURI OTONKOSKI

PENTTI SAARITSA

HELENA SINERVO

EIRA STENBERG

ANNI SUMARI

ILPO TIIHONEN

LAURI OTONKOSKI (b. 1959) has worked on many fields of culture: he is poet, musician, essayist and music critic. He has published seven collections of poems, a children’s book and essays. In his poems the observation is the subject. The world flows through senses and consciousness. The singular observation gets seasoned by irony. Otonkoski was awarded Nuori Suomi (Young Finland) Prize for literature in 1995, Yleisradio’s (the equivalent of the BBC) Tanssiva Karhu (Dancing Bear) Prize in 1996, Pekkanen Prize in 1999 and Engel Prize of Church Art in 2001.
THE POIGNANCY OF HUMAN EXISTENCE
L'aqueduc 

1.

Ceci est un exercice de durée
il s'agit de ne pas laisser entrer le désespoir
en tout cas de lui interdire de s'installer
ces problèmes pour un dictateur
comment ranger ses troupes
comment faire venir l'eau courante
quand la syntaxe suit son cours
une seule phrase à la fois
La Langue ou le Monde?

derrière les nuages
une nuit limpide étoilée
stjärnenatten
je réarrange les mots
aquaduc migraine golf chaise pipe montre fumée
car il n'y a pas d'ordre juste
et la politique
consiste à avoir tort
sans faisceau de preuves
ceci est un cahier de travail
sectionne décline et positionne
les signes de ponctuation
derrière les nuages la stjärnenatten
cette légèreté quand on se rappelle une ou deux choses futiles
la tasse de thé de Proust et la Madeleine
la nuit étoilée, stjärnenatten,
sous la voûte l'Europe
les monnaies ont la migraine

absolument je sais décrire une migraine qui est un filet braillard
sur un court de tennis estival, ou comme un aqueduc tari qui
coupe en deux tout ce qu'on peut voir
deux yeux deux mondes une seule migraine
et le nez est une scie qui déchire le paysage
en plein milieuen deux
ce matin pendant le nettoyage de la pipe
maintenant que l'aqueduc est plus vieux d'un jour
et fait bien son âge comme le pape
coulisse sourde mur moussu visage du monde
L'aqueduc fut bâti par Vauban et La Hire à la demande de Louis XIV afin de
transporter les eaux de l'Eure jusqu'à Versailles; il devait compter trois niveaux, mais
ne fut jamais achevé.
Voici un exercice de durée
la pierre pourrait s'affranchir de la pierre
et devenir porteur d'eau vive
et s'effleurir
puis être le socle de la forêt
dans la forêt qui bouge
or nous en savons
la raison

attente chaise pipe fumée aqueduc migraine
la fumée brûle la langue
l'ordre a changé
une fois encore
comme une langue brûlante dans la bouche
j'attends qu'enfin quelqu'un compose l'opéra
qui s'achèvera sur ces mots:

Il est parti comme le silence.
Il est parti comme un papillon.
Comme un joil papillon,
qui effleure la croix
en gagnant les étoiles.


2.

ici le matin est un dactyle inversé
troglodyte troglodyte troglodyte
mais la femme est une ville
et l'homme un fleuve
qui tout
le temps
serpente
et simultanément
revient et s'éloigne
et ce genre de propos
les féministes ne les aiment pas
d'ailleurs celui dont les paroles plaisent à tous
ne peut être que mort et glorieux souvenir

lent retour d'un rêve où j'étais une femme
mais il ne sert à rien de tout raconter
parce que tu vas tout de suite m'assommer avec tes analyses
et je ne tirerai rien de toi
puisque tu as couvert ton visage
et mangé ton nom
et tu parles d'une voix si basse
sans cesse
comme la ligne du ressac
tu es ma seconde moitié
que la migraine a découverte
après avoir fendu le monde en deux

voici donc un ouvrage androgyne
androgyne tel est cet ouvrage
comme une femme dans un rêve
ma main droite se dressait sans cesse
il me fallut l'attacher l'attacher au pied de la table
circonstance agravante et mon rêve sait déjà
ce que pour l'instant je devine à peine

le vin il faut le boire de telle sorte
que le dactyle reprend sa forme droite
mais il ne faut pas chanceler ni exploser
de bonne humeur en hurlant le chant naissant sur la seule place du village
la voie ferrée coupe l'aqueduc
avec un angle de 90°
la première voie mène vers Paris
l'autre vers le parc du roi soleil
dans mon rêve j'étais une femme
la main levée

et j'achetais un billet aller
sur la voie de l'eau
qui mène à l'histoire


3.

"construis toujours au milieu de la phrase
une niche
où tu pourras sourire
et feindre la langue de marbre
quand les touristes font halte à ton niveau pour lorgner
essaie de voir avec des yeux de pierre
un paysage au moins
de fond en comble
jusqu'à sa fin
pour connaître chaque angle chaque droite gorge repli
alors seulement
une seule à la fois
essaie les autres directions
car les phrases ne sont pas le seul
trait sur l'horizon
elles
recèlent
une autre
voie encore."

déclara un certain
sage sans doute
appuyé à l'aqueduc
en route depuis les canyons jusqu'aux étoiles

qui était-il
femme homme un rêve
ou le dernier clapot
d'une migraine qui s'apaise.


Credo

Sonatine

Trois couchers de soleil

En fuite

Une autre terre

L'aqueduc

Deux strophes

Instant plein

A chacun de vous

Cinq

Mais

Le pilote de la colline

Qui sait

Trop pres

Ceux qu'on ne voulait pas

Bavardage

37 mots dont aucun ne fut dicte...

Bâti sur le sable

La verticale toscane

Poeme


 
Paossa (En fuite), 1993. 
Traduites du finnois par Gabriel Rebourcet.